Les saines habitudes
de vie émotionnelles
et relationnelles en milieux éducatifs

“L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse
utiliser pour changer le monde.” - Nelson Mandela

Statistiques

Asset 81of3
70 % des problèmes de santé mentale commencent durant l’enfance et l’adolescence.
Asset 72
Les individus heureux sont 55 % plus créatifs et 31 % plus productifs.
Asset 2Icon planet
Chaque dollar investi dans les ASÉ rapporte un retour d’investissement de 11 $ à la société.

À propos

Selon Robert Waldinger, psychiatre de l’Université Harvard et 4e directeur d’étude longitudinale sur la santé et le bonheur chez l’être humain, qui a duré 75 ans, c’est la qualité des relations sociales qui nous rendrait heureux et pourrait même contribuer à nous garder en bonne santé. Être proche de sa famille, de ses amis et de sa communauté serait bon pour nous ; ces connexions sociales contribuent à une vie plus longue et saine. Voilà pourquoi nous devons intégrer les saines habitudes de vie émotionnelles et relationnelles dans le spectre des saines habitudes de vie en plus de l’activité physique et de la saine alimentation.

Santé

De saines habitudes de vie émotionnelles et relationnelles seraient non seulement bonnes pour la santé mentale, mais pour la santé physique également. La solitude, quant à elle, tue. Être seul, isolé et ostracisé accélèrerait le vieillissement du cerveau – il dépérirait plus tôt et plus vite, en plus de miner notre santé mentale.

En milieu éducatif

Plus que jamais, les écoles doivent investir sur les mesures éducatives permettant aux jeunes de développer leurs compétences émotionnelles et relationnelles afin de créer des milieux positifs, égalitaires et bienveillants pour tous.

Objectifs de développement durable

Le Sommet International de l’Éducation défend les objectifs de développement durable (ODD) fixés par les Nations Unies.

Les saines habitudes de vie émotionnelles et relationnelles en milieux éducatifs

Les conférenciers

Daniel
Goleman

Docteur en psychologie, auteur et journaliste scientifique