Redynamiser le savoir et l’éducation autochtones

Entre 6,000 et 7,000 langues sont parlées dans le monde,
mais la plupart sont susceptibles de disparaître. Selon les
Nations Unies (ONU), 90% d'entre elles pourraient
disparaître dans 100 ans.

Statistiques

Asset 2Icon planet
370 millions d'Autochtones sur la planète
Asset 3pie
5 % de la population mondiale est constituée d’Autochtones
Asset 6leaves
15 % de la pauvreté mondiale concerne les peuples autochtones

À propos

Avant le contact avec les Européens, les peuples autochtones éduquent leurs jeunes par des moyens traditionnels : démonstration, socialisation en groupe, participation à des rites spirituels et culturels, développement des compétences et enseignement oral. L’introduction de l’enseignement en salle de classe à l’européenne – dans une optique plus large d’assimilation – vient bouleverser les méthodes traditionnelles, donnant lieu à un traumatisme et à un déracinement culturels. Les réformateurs des politiques en matière d’éducation des Autochtones tentent aujourd’hui de réintégrer les enseignements traditionnels et d’offrir un meilleur soutien culturel et linguistique afin de renforcer et d’améliorer les résultats obtenus par les enfants autochtones dans le système d’éducation. 

L’éducation traditionnelle

L’éducation traditionnelle chez la plupart des peuples autochtones passe par différentes techniques, y compris l’observation et la pratique, la socialisation familiale et de groupe, les enseignements oraux et la participation à des cérémonies et à des traditions communautaires. Les adultes responsables de l’éducation des jeunes sont les parents, les grands-parents, les membres de la famille élargie et les aînés de la communauté.

Vérité et réconciliation

L’éducation a un rôle critique à jouer dans l’amélioration du sort des peuples autochtones et la réparation des injustices dont ils sont depuis longtemps victimes. 

Objectifs de développement durable

Le Sommet International de l’Éducation défend les objectifs de développement durable (ODD) fixés par les Nations Unies.

Redynamiser le savoir et l’éducation autochtones

Les conférenciers

Michèle
Audette

Militante & membre de la
première nation Gitksan